top of page

humanity.
 

L’actualité dans le monde peut parfois nous demander si l’Humanité a encore sa place. Cette exposition souhaite nous rappeler qu’il faut garder espoir en un monde meilleur et surtout, en l’Humanité, pleine de ressources et de richesses.

Comme le dit si bien Pierre Rabhi :
« Nous devons remettre l’humain et la nature au centre de nos préoccupations et prendre exemple dans ces cultures qui ont su garder des valeurs fondamentales comme le respect, la confiance, le partage, l’entraide, la bonté et la simplicité. C’est dans ces valeurs intemporelles que réside le véritable sens de l’Humanité ».

Au travers de ses dessins, Catherine Le Clercq nous montre la diversité que constitue notre humanité. Pour elle, l’humanité est un retour aux sources, à la simplicité, à la beauté et à la variété des cultures qui composent notre monde. L’exposition Humanity nous rappelle que l’on a beaucoup à apprendre les uns des autres. Ce qui est beau c’est que nous sommes tous différents et pourtant, nous formons un tout : l’Humanité.

Cette exposition, dans un cadre magnifique et bucolique, cherche à transmettre un message d'espoir en l'Humanité et est surtout un appel à la paix et à l’amour universel.

Exposition

 

05>28 juillet

Espaces Val d'or

Rue de Margny, 11

6823 Villers devant Orval

Ouverture : 

Vendredi 5 juillet 16h > 22h

Samedi 6 & dimanche 7 juillet 10h > 18h30

 

Du 8 au 28 juillet 2024

uniquement sur R-V : 0474 60 75 30

Une très belle exposition des dessins de Catherine Le Clercq où valeurs humaines, telle que simplicité, honnêteté, paix, justice et amour... sont mises à l’honneur à travers le regard et le visage d’hommes, de femmes et d’enfants des quatre coins du monde.

Des oeuvres qui viendront cet été vous réchauffer, vous toucher le coeur et vous donner le sourire aux lèvres. 

A découvrir joyeusement, à deux pas de l’abbaye d’Orval, Espaces Val d’Or, une ancienne ferme réaménagée en espaces pluridisciplinaires, où l’art, la musique, le yoga, la nature... trouvent leur place. Ouverture à un jardin bucolique pendant la durée des stages et des expositions.

Christine Duphénieux

bottom of page